1ère raison : Vous entendrez les battements de cœur de votre bébé

Les bébés et leurs mères partagent une très grande connexion physiologique. Dans une étude analysant les réactions d’un bébé face à la maman, au papa et aux étrangers, un bébé fille a été amené dans une salle d’expérience, installée dans un siège bébé en plastique, à l’écart de toute distraction. La maman, le papa du bébé puis un parfait étranger se sont approchés tour à tour du bébé.

Les moniteurs placés sur le bébé et sur les adultes ont montré une synchronisation des battements du coeur lorsque la maman ou le papa s’approchait de son bébé tandis qu’il n’y avait aucune synchronisation avec la personne étrangère. Les données suggèrent que les bébés et les personnes qui en prennent soin sont liés par une relation homéostatique, le bébé adaptant son rythme à celui de ses parents pour atteindre un certain équilibre.

N’est-ce pas incroyable ? Et mieux encore : “Les bébés qui dorment près de leur maman profitent d’un environnement protecteur, un état de sommeil qui leur permet de se réveiller plus facilement si leur santé est en danger, comme les difficultés respiratoires par exemple. Ce sont les conclusions d’un article qui ajoute : « Les enfants qui dorment à proximité de leurs parents ont une température corporelle plus stable, un rythme cardiaque plus régulier et de moins longs arrêts respiratoires comparativement aux bébés qui dorment seuls. Ce qui signifie que leur sommeil est physiologiquement plus sûr

2ème raison : Votre bébé est en meilleur sécurité

D’un autre côté, les mamans sont en totale osmose avec leur bébé, souvent au point que leurs cycles de sommeil sont tellement synchronisés qu’ils sont naturellement connectés l’un à l’autre. Si quelque chose se passait, la maman pourrait intervenir rapidement pour secourir son bébé.

Selon le même article, en effet :

Des recherches fiables menées par le Dr James Mc Kenna du Laboratoire du Sommeil Maman Bébé de l’Université Notre Dame ont démontré que les mères et leur bébé qui dormaient à proximité l’un de l’autre bénéficiaient des mêmes dispositifs de protection (comme la culture asiatique, qui pratique le co-dodo et où il y a le taux le plus faible de mort subite du nourrisson). Les mères bénéficient de la plus haute vigilance de la présence de leur bébé, ce que j’appellerai « un sommeil nocturne harmonieux », qui protège le bébé. La maman qui pratique le co-dodo est plus vigilante si le bien-être de son bébé est en danger.

3ème Raison : Faciliter l’allaitement maternel

Les bébés qui partagent le lit de leur maman tètent deux fois plus que ceux qui dorment seuls, ce qui est bénéfique pour aider les mamans à maintenir leurs montées de lait, à supprimer l’ovulation et aider un bébé de petite taille à prendre du poids.

Mieux encore, vous ne devez pas vous lever plusieurs fois par nuit pour allaiter. Pour avoir fait l’expérience de l’allaitement pendant le co-dodo et l’allaitement en devant me lever plusieurs fois (mon bébé ne pouvait téter allongé du fait d’un problème à la langue), je peux vous garantir que le fait de se lever plusieurs fois par nuit pour allaiter est beaucoup plus épuisant. Ceci amène, bien évidemment à la…

4ème raison : Vous dormez davantage

Ce qui rend cette 4ème raison plutôt amusante et ce n’est pas uniquement mon expérience (des recherches à l’Université de l’Etat de Tennessee sur l’Allaitement ont également démontré que si les bébés nourris au sein dormaient moins que ceux élevés au biberon, leurs mamans quant à elles dormaient davantage !).

Cependant, il y a un compromis. Vous dormez davantage, mais d’un sommeil plus léger que si vous dormiez seule. Et il en est de même pour votre bébé, et ce pour une bonne raison :

Les bébés qui dorment avec leur maman et qui tètent le sein ont moins de phases de sommeil profond. Les phases de sommeil léger sont plus adaptées physiologiquement et plus sûres pour les bébés parce qu’il leur est plus facile de se réveiller pour mettre fin à leurs apnées (périodes où l’on cesse de respirer) que lors de phases de sommeil plus profond. Les mouvements de sa mère ainsi que l’odeur de son lait à proximité contribuent à ce que le bébé reste en phases de sommeil léger pour de plus longues périodes.
En d’autres termes, bien dormir n’est pas toujours favorable pour les jeunes bébés.

5ème raison : Cela peut, en fait, vous plaire !

Ne le répétez pas parce que l’on dira que, forcément, vous le faites juste pour vous, égoïstement.
Mais de vous à moi, j’adore ce premier souvenir de la journée le matin quand mon fils rampe sur moi pour m’embrasser sur l’oeil et puis m’étreint pour un câlin.

Et... Une raison surprenante de ne pas pratiquer le co-dodo

3 days ago by Jane Doe

Alors que tous les organismes s’accordent pour dire que les équipements pour partager la chambre avec votre bébé sont bénéfiques et peuvent même réduire de moitié les risques de Mort Subite, il n’y a aucun consensus quand on parle de co-dodo. L’Académie Américaine de Pédiatrie y est fermement opposée tandis que l’UNICEF et l’Organisation Mondiale de la Santé militent en sa faveur.

Qui devons-nous croire ? Selon le Dr James McKenna, Directeur du Laboratoire sur l’étude du Sommeil à l’Université Notre Dame : « Le co-dodo peut être bon ou mauvais, mais il n’est pas intrinsèquement l’un ou l’autre ».

Alors qu’est-ce qui rend le co-dodo dangereux ? Voici quelques uns des critères d’exclusion sur lesquels la plupart des spécialistes s’accordent : “Des parents obèses, des parents fumeurs (durant la grossesse ou après la naissance), les parents qui dorment sur un matelas à eau, dans un fauteuil inclinable, un sofa, un divan, un pouf, des parents qui utilisent plusieurs oreillers, un matelas usé, une peau de mouton ou un gros édredon, un duvet ou une couette, qui dorment dans une chambre surchauffée, des parents sous l’emprise de la drogue ou de l’alcool, d’autres enfants ou des animaux de compagnie qui pourraient grimper dans le lit et des animaux en peluche sur le lit qui pourraient écraser la tête de l’enfant.

Et enfin, l’une des raisons qui m’a vraiment surprise : le lait maternisé. Et, croyez-moi, ce n’est pas pour piquer les mamans qui ne peuvent ou ne veulent pas allaiter. J’ai assez galéré pour mener à bien mes allaitements, je ne jouerais pas sur ce terrain. Ceci dit, il est prouvé que le lait maternisé perturbe les cycles d’échanges biologiques entre la mère et son bébé de deux manières :

1. La position de sommeil

Les bébés nourris au sein restent instinctivement collés à leur maman la nuit. L’odeur du lait de leur maman leur sert de point de rattachement et les empêche de se retourner et de rester coincés.

L’autre manière dont l’orientation du bébé sur le lit peut être affectée s’il est nourri au lait maternisé, c’est que les bébés nourris au sein ont tendance à dormir au niveau de la poitrine de leur maman, tandis que les bébés nourris au lait maternisé se tiennent plus haut, à hauteur des oreillers.

2. La Vigilance

Le deuxième facteur est que les bébés nourris au lait maternisé ont un sommeil plus profond et se réveillent moins souvent. Parce que les cycles de sommeil de la mère sont souvent synchronisés avec ceux de leur bébé, ceci peut conduire à un relâchement de la vigilance de l’un ou l’autre. Pour ces raisons, le Dr McKenna recommande fortement de pratiquer le co-dodo en disposant le berceau près du lit mais pas en partageant le même lit.